attention objets dangereux

Les 5 articles de puériculture qu’il faut absolument éviter
Les 5 articles de puériculture qu’il faut absolument éviter

Certains produits pour enfants, pourtant encore largement vendus par les grandes marques de puériculture, présentent un danger pour le tout-petit. Tour d’horizon (sans tomber dans la psychose) de ces articles à éviter. 

 

 

Les petits accidents font partie de la vie de l’enfant et de son apprentissage du risque. Cependant certains, bien plus graves, sont absolument à éviter. Pour éloigner le risque et permettre à votre bébé d’être en sécurité, il est indispensable de bien s’équiper en faisant notamment l’impasse sur certains produits…

La couette

Les règles concernant le couchage des bébés sont extrêmement strictes. Choisissez un matelas ferme aux dimensions exactes du berceau ou du lit à barreaux. Couchez votre enfant sur le dos. N'utilisez jamais d'oreiller, ni de couette ou de drap au-dessous de 36 mois car l’enfant pourrait risquer de s’étouffer. 

Le tour de lit

En installant un tour de lit, les parents pensent qu'ils vont éviter que leur bébé se blesse pendant son sommeil. Mais ce dispositif comporte aussi de nombreux risques bien plus graves. Une récente étude a alerté sur le risque de suffocation et d’étouffement pouvant entraîner le décès du bébé, lorsque le lit est équipé d’un tour de lit. Lorsque le bébé place son visage contre cet équipement, sa respiration peut être bloquée.

Le cale-bébé

Le cale-bébé se présente sous la forme d’un ou plusieurs petits boudins qui englobent la tête du bébé pendant son sommeil. Ce système permettrait de maintenir le nourrisson sur le dos pendant qu’il dort et d’améliorer son confort. Un gage de sécurité qui ne convainc pas du tout les spécialistes. Un bébé a besoin de bouger librement y compris pendant ses phases de sommeil. De plus, des accidents sont susceptibles de se produire : certains enfants peuvent en effet rouler et se bloquer sous le cale-bébé. Des associations américaines avaient mis en garde les parents, en 2010, sur le risque d’étouffement lié à l'utilisation du cale-bébé. N’oublions pas qu’aucun dispositif/ objet ne doit être placé dans le lit du bébé. 

Le trotteur

Le trotteur pour bébé, également appelé youpala est toujours très vendu en France. Il est pourtant vivement déconseillé par les spécialistes de la petite enfance. Et pour cause : ce dispositif censé aider l’enfant à marcher est à l'origine de nombreuses chutes, notamment dans les escaliers, pouvant provoquer des séquelles graves. Il augmente également le risque de brûlure ou d’intoxication car l’enfant peut plus facilement saisir des objets dangereux qui n’auraient sinon pas été à sa portée. Contrairement aux idées reçues, le trotteur n’accélère pas l’acquisition de la marche. Bien au contraire, le tout-petit, placé artificiellement en position verticale, aura plus de difficultés à trouver son équilibre. 

Le collier d’ambre

Il ne s'agit pas à proprement parler d'un article de puériculture. Néanmoins, il est utilisé par de nombreux parents pour soulager les poussées dentaires de leur bambin. Et pourtant... rien ne prouve les vertus thérapeutiques de l'ambre. Et, plus préoccupant, ces colliers sont dangereux pour l’enfant en raison du risque de strangulation ou d’ingestion qu’ils comportent. Les services d'urgences pédiatriques recensent chaque année des décès d'enfants par étranglement mettant notamment en cause des colliers de ce type.

Attention aux écouteurs chez les enfants de moins de 2 ans !

bebe casque

Une étude Ipsos révèle que 9% des enfants de moins de 2 ans s’endorment avec un casque ou des écouteurs dans les oreilles au lieu de la traditionnelle berceuse, comme le révèle le site d’I-télé. L’étude menée chez un panel de 1500 personnes montre que 21% des enfants de moins de 6 ans, 95% des 13-19 ans et 74% des 7 à 12 ans utilisent des écouteurs et des casques. Selon les parents des enfants de moins de 2 ans, 15% d’entre eux s’endormiraient avec ces outils lors de longs trajets en voitures.

Les pédiatres et médecins ORL se sont offusqués de ces résultats parus le 29 octobre dernier, à l’instar du pédiatre François-Marie Caron : « C’est de la folie, on sait déjà que l’écran avant 3 ans est déraisonnable, mais le casque sur les oreilles avant l’âge de 6 à 8 ans est tout aussi déraisonnable. »

« Sourds à 30 ans »

Pour le président du syndicat national des médecins ORL, Jean-Michel Klein, l’inquiétude est grande car on ne sait pas à quel volume les enfants écoutent la musique ni combien de temps: « C’est consternant, on va en faire des sourds à 30 ans. »

Pour éviter une perte d’audition de l’oreille interne, les spécialistes recommandent de faire des pauses et de réduire le volume du son des écouteurs. 15% des enfants de 7 à 12 ans déclarent en effet « écouter fort » la musique, tandis que 95% des parents disent entendre la musique qu’écoutent leurs enfants dans leurs écouteurs quand ils sont à la maison.

La solution ? Se réhabituer aux berceuses et être vigilant concernant le volume écouté par l’enfant. De plus, veillez à ce que l’enfant ne s’endorme pas avec ses écouteurs dans les oreilles lui permettra une meilleure audition plus tard. Déjà, il y a quelques années, les fabricants de jouets avaient été invités à baisser le volume de son des jouets musicaux pour protéger les canaux auditifs des bébés et des jeunes enfants.  Il y a quelques années, les fabricants de jouets avaient été invités eux aussi à baisser le volume de son des jouets musicaux pour protéger les canaux auditifs des bébés et des jeunes enfants.

Le Caf� des Mamanshttp://www.cafedesmamans.com

youpala

2019  Presqu'île Nounous   globbers joomla templates