Le petit rejet d’après biberon est-il normal ?

Le petit rejet d’après biberon est-il normal ?

Votre bébé a fini son bib' et hop… voilà un petit rejet de lait. C'est banal et cela se produit presque chez tous les bébés. Ce rejet survient avec le rot, au milieu de la tétée, en fin de repas, ou encore une demi-heure plus tard. Il peut être plus ou moins important, sans pour cela être inquiétant ni gêner votre bébé.

Que faire s'il rejette du lait ?

  • Les mamans s’inquiètent souvent de l’odeur acide des rejets et de leur consistance de lait caillé. Là encore, rien d’inquiétant : la digestion commence très vite dans l’estomac et produit des gaz. Que faire ? Surtout rien dans l’immédiat. Soyez patiente. Très souvent, le passage à l’alimentation semi-solide et l’acquisition de la position assise améliorent la situation. 

Et s’il régurgite beaucoup, de façon répétée et un certain temps ?

  • Commencez par observer votre bébé. S’il boit son biberon avec avidité mais, au milieu ou en fin de repas, se tortille dans tous les sens, visiblement mal à l’aise, il s’agit probablement d’un reflux. Il souffre d’une remontée acide venant de l’estomac et entraînant une sensation de brûlure au niveau de l’œsophage. Chez les bébés, le système de fermeture de l’estomac est imparfait. Il n’y a pas de sphincter au niveau du cardia (transition entre l’œsophage et l’estomac) et un reflux peut survenir.
  • Pour en avoir confirmation, le pédiatre pratiquera une Ph-métrie pour vérifier l’acidité de la partie inférieure de l’œsophage et une fibroscopie (elle renseigne sur les lésions et peut faire le diagnostic d’une inflammation de l’œsophage). Le traitement associe un médicament antispasmodique, l’épaississement des biberons, et deux autres « potions » : l’une réalisant un pansement sur la muqueuse de l’œsophage, l’autre neutralisant l’acidité de l’estomac. Il doit être poursuivi plusieurs mois. Le passage de particules de lait dans les voies respiratoires peut favoriser les petites infections. Un couchage sur un plan plus ou moins incliné, selon l’importance du reflux, peut être préconisé.   

Comment faire la distinction entre un vomissement et un simple rejet ?

  • Le premier se caractérise par son abondance. Il a des origines multiples : il peut être dû à une tétée rapide chez un bébé glouton, à un trop-plein alimentaire, suite à un gros effort… Il accompagne également souvent les infections infantiles : si votre bébé a une rhino-pharyngite, il peut vomir parce qu’il a avalé des mucosités. Dans tous ces cas, veillez à le réhydrater avec de petites quantités de liquide.
  • Exceptionnellement, le vomissement révèle une anomalie de l’estomac ; c’est le cas de la sténose du pylore. Elle concerne souvent le petit garçon, qui, à partir de 2-3 mois, vomit beaucoup, ne prend plus de poids, en perd parfois, mais reste vif et très affamé. Si le diagnostic est confirmé par une radiographie ou une échographie, une opération chirurgicale très simple permet d’élargir le pylore.
  • Plus fréquente est la plicature de l’estomac (l’estomac se replie sur lui-même en deux poches, dont la première a tendance à s’évacuer vers le haut, ne pouvant le faire vers le pylore). Le traitement ? Il est naturel et consiste à mettre le bébé sur le ventre après la tétée, l’estomac retrouvant ainsi sa position normale. Ce trouble disparaît spontanément vers l’âge de 4 ou 5 mois.  

 © Enfant.com

http://www.enfant.com

Prendre un petit déjeuner le matin améliorerait les résultats scolaires

 

Prendre un petit déjeuner le matin améliorerait les résultats scolaires
18/11/2015

Une nouvelle étude scientifique menée sur près de 5 000 enfants met en avant le bénéfice d’un bon petit déjeuner le matin sur les résultats scolaires.

D’après une récente enquête du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie ( Credoc), 3 à 4 élèves par classe arrivent à l’école le ventre vide. Pourtant, selon une nouvelle étude de l’Université de Cardiff (Royaume-Uni) publiée dans la revue Public Health Nutrition, le fait de prendre un petit déjeuner le matin améliorerait les résultats scolaires. Au total, 4 350 enfants de 9 à 11 ans ont participé à l’étude au départ. A la fin de l’étude, ce sont 4 4732 enfants de 111 écoles différentes qui ont été suivis grâce à des questionnaires sur leurs résultats scolaires et leurs habitudes en matière de petit-déjeuner. Après analyses, les chercheurs ont constaté un lien significatif entre petit déjeuner et bons résultats scolaires, après avoir écarté les différents biais possibles (niveau social, sexe, etc.). Les chances d’obtenir une note supérieure à la moyenne serait ainsi deux fois plus élevées chez les élèves de 11 ans qui ont pris un petit déjeuner que chez les autres. « Si le fait de prendre un petit-déjeuner est clairement associé à une meilleure santé et des meilleures capacités de cognition et de concentration, des preuves manquaient au sujet de son effet sur les résultats scolaires », explique Hannah Littlecott, auteure principale de l’étude, dans un communiqué. Pour la chercheuse, il est temps que des politiques de santé publique soient mises en place pour améliorer la santé des élèves, ce qui passe en partie par le fait de leur proposer un petit déjeuner s’ils n’en ont pas pris chez eux. Cela pourrait permettre de réduire les écarts de résultats entre les élèves mais aussi entre les écoles.
Enfin, l’étude souligne tout de même que le contenu du petit déjeuner compte aussi. Si le fait de prendre un repas sain composé d’un produit laitier, de céréales, de fruits et de pain est bénéfique, manger des bonbons ou des chips le matin n’a aucun effet sur les résultats scolaires.

Source : Cardiff University

Auteur : Hélène Bour

Danone, Hipp, Lactalis... Comment fabriquent-ils leur lait infantile ?

Date de publication : 07/10/2015 à 15:42
 

Les grands industriels du lait infantile répondent aux questions des magicmamans sur la composition de leur lait et leur secret de fabrication.

Quelle est la spécificité des laits que vous commercialisez ?

DANONE (La marque ne communique que sur les laits 2âge.) Parmi nos laits, Blédilait 2âge contient du fer, des omégas 3 (acide alphalinolé-nique), du calcium et de la vitamine D, conformément à la réglementation. Il contient aussi des fibres pré-biotiques de type fructo-oligosaccha-rides et galacto-oligosaccharides.

Le lait Calisma 2 au Pronutra+ contient une association unique d'ingrédients : des prébiotiques de type fructo-oligo-saccharides et galacto-oligosaccharides (FOS/GOS), qui contribuent au développement d'une bonne flore intestinale ; des omégas 3, dont l'acide alphalinolé-nique, qui contribue au bon développement cérébral ; des vitamines A, C et D, qui contribuent au bon fonctionnement du système immunitaire.

Galliagest 2 est un lait pour les bébés ayant des petits rejets de lait. Il est épaissi avec de la pomme de terre et du maïs.

LACTALIS Pour apporter à Bébé les acides gras nécessaires à sa croissance, Milumel a remplacé l'huile de palme par des lipides laitiers, c'est-à-dire des matières grasses issues du lait. Ainsi, on retrouve dans les laits infantiles Milumel (Milumel, Milumel Relais, Milumel Premium plus, Milumel Croissance) un parfait équilibre entre les lipides d'origine végétale (huiles de colza et tournesol) et les lipides d'origine laitière (matières grasses issues du lait), avec un apport optimal en oméga 3, pour être toujours plus proche des besoins de bébé. Les laits Milumel contiennent également des probiotiques : une souche appelée L. Fermentum, un ferment lactique naturellement présent dans le lait maternel. Nous ajoutons dans certains laits infantiles des prébiotiques.

HIPP Nous nous attachons à proposer des produits les plus naturels possibles et n'utilisons exclusivement comme matière première que du lait bio soumis à des contrôles très stricts. Les matières premières sélectionnées dépassent les exigences de la législation relative aux laits pour nourrissons. Nos cultures et la fabrication de nos produits sont soumises à plus de 600 contrôles.

Pour que nos laits soient les plus proches possibles du lait maternel, nous proposons depuis 2002 en Allemagne un lait contenant des cultures de ferments lactiques probiotiques isolés à partir de lait maternel. Dès avril 2015, cette dernière génération des laits infantiles sera commercialisée en France : la gamme Combiotic® . Ces laits contiennent une combinaison spécifique de fibres prébiotiques (GOS), de cultures de ferments lactiques naturels et de vitamines A, C et D pour le bon développement du système immunitaire du bébé. Les laits Combiotic® contiennent de précieux acides gras oméga 3 (ALA) extraits d'ingrédients naturels biologiques. Outre ces derniers, tous nos laits 1er âge contiennent également d'autres acides gras polyinsaturés à chaîne longue (LCP – DHA, ARA), particulièrement importants au cours des premiers mois de la vie.

Quel est le taux de protéines des laits que vous proposez ? Va-t-il baisser ?

DANONE Le taux de protéines contenu dans nos préparations de suite et nos aliments lactés est conforme à la réglementation (Directive 2006/141 CE). Il est compris entre 1 et 2,5 g/100 ml, ayant pour cible 1,3 g/100ml.

LACTALIS Le taux de protéines de nos laits est de 1,3 g pour 100 ml. Il s'agit d'un taux bas en deçà duquel il est difficile de descendre.

HIPP Dans le lait HiPP 1 Combiotic® , la teneur en protéines a été réduite (1,25 g/100 ml vs 1,4 g/100 ml). Le taux de protéines est ainsi adapté aux recommandations actuelles des experts en nutrition. Cette nouvelle adaptation rapproche nos laits de la composition du lait maternel. Dans le lait HiPP 2 Combiotic® , la teneur en protéines est de 1,5 g/100 ml, conformément aux besoins des bébés de cet âge.

Qu'est-ce que la taurine ? Pourquoi y en a-t-il dans le lait infantile ?

DANONE La taurine est un acide aminé intervenant dans le développement physiologique du nourrisson. Chez l'adulte, elle est synthétisée par l'organisme, et l'apport est également d'origine alimentaire. En revanche, l'organisme immature des nouveau-nés n'est pas en mesure de fabriquer cet élément à la naissance et dépend donc d'un apport extérieur. Les Laboratoires Gallia et Blédina en ajoutent dans leurs laits infantiles. La Directive 2006/141 encadrant la composition des préparations de suite autorise l'ajout de taurine à un taux maximal de 12 mg/100 kcal.

LACTALIS La taurine est un acide aminé semi-essentiel que le bébé ne sait pas fabriquer. Elle est présente dans le lait maternel et participe à la construction de son système nerveux. Bien entendu, elle ne présente aucun danger pour lui. Son apport en quantité adaptée a tout son intérêt dans la qualité d'un lait infantile.

HIPP La taurine est une substance présente dans tous les tissus corporels et participe, par exemple, à la digestion des graisses. Déjà dans le ventre maternel, le fœtus en reçoit. Après la naissance, le nourrisson continue à en ingurgiter via le lait maternel. Son ajout dans les laits pour nourrissons n'est pas légalement prescrit mais n'est pas non plus interdit. Les laits pour nourrissons HiPP ne contiennent pas de taurine ajoutée parce qu'ils contiennent suffisamment de précurseurs (de taurine).

C'est quoi la lécithine de soja ? par rapport au soja ? On dit que ce serait un perturbateur endocrinien.

DANONE C'est l'un des composants naturels du soja, et un émulsifiant végétal riche en acides gras polyinsaturés. L'utilisation de lécithine de soja en très faible quantité dans les préparations infantiles est conforme à la réglementation et ne présente pas de risque.

Les protéines de soja contiennent naturellement des phyto-œstrogènes, appelés isoflavones, pouvant être considérés à de fortes teneurs comme de possibles perturbateurs endocriniens. La réglementation basée sur des avis scientifiques encadre cette teneur.

Les préparations pour nourrissons à base de soja sont une alternative végétale encadrée par la Directive 2006/141 CE. Ce type de produit est utilisé depuis plus de quarante ans dans certains pays, par exemple les Etats-Unis, et depuis plus de vingt ans en Europe. Dans des études épidémiologiques, aucun effet à long terme n'a été constaté chez les personnes ayant été nourries pendant leur enfance par ces préparations.

LACTALIS La lécithine de soja est un émulsifiant communément utilisé pour les laits infantiles, dont le rôle est de rendre la formule homogène (éviter que la matière grasse ne se sépare du reste de la formule). Les quantités présentes sont très faibles. La lécithine de soja est bien différente de l'isoflavone de soja, décriée pour son action de perturbateur endocrinien.

HIPP HiPP n'utilise la lécithine de soja que lorsqu'elle s'avère nécessaire d'un point de vue technologique et toujours dans des quantités les plus faibles possibles. La lécithine de soja est extraite du soja et ensuite purifiée par le biais d'un processus complexe. Il s'agit d'un émulsifiant utilisé pour obtenir une répartition homogène des nutriments dans le produit. Les qualités émulsifiantes de la lécithine de soja dans les laits pour nourrissons sont établies depuis de nombreuses années et son utilisation est bien sûr autorisée.

Utilisez-vous de l'huile de palme ? Si non, quelle(s) huile(s) la remplace(nt) ?

DANONE Blédina utilise de l'huile de palme, car elle représente un réel intérêt nutritionnel. En effet, elle contient de l'acide palmitique, un acide gras saturé naturellement présent dans le lait maternel, à hauteur de 20 à 25 % des acides gras totaux, et important pour le développement du système nerveux. Cette huile est principalement associée à trois autres huiles végétales, pour contribuer à un profil lipidique inspiré de celui du lait maternel. Toutefois, nous avons fait le choix de ne mettre dans nos laits infantiles que de l'huile de palme certifiée durable.

LACTALIS Dans nos laits Milumel, nous avons substitué à l'huile de palme un mélange plus qualitatif du point de vue nutritionnel, qui associe des lipides laitiers et des huiles végétales (dont le Colza, riche en oméga 3). Toutefois, l'huile de palme ne présente aucun danger pour la santé des nourrissons.

HIPP Chaque fois que possible, nous n'utilisons pas d'huile de palme ou l'avons considérablement diminuée. Néanmoins l'acide palmitique contenu dans l'huile de palme constitue le principal acide gras du lait maternel.

Notre huile de palme est issue de l'agriculture biologique durable. Pour les laits Combiotic® , elle provient de sur-faces cultivées depuis trois générations et certifiée par la RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) et la Rainforest Alliance. La culture de ces surfaces n´entraîne aucune déforestation de la forêt tropicale.

Magicmaman.comhttp://www.magicmaman.com

Lait de croissance : utile pour la santé ?

Lait de croissance : utile pour la santé ?

A mesure que votre enfant grandit, son alimentation se diversifie. Il commence à manger « comme un grand », alors pourquoi ne pas lui donner un lait de vache traditionnel, comme toute la famille plutôt que du lait de croissance ? Préférer le lait de croissance au lait de vache repose sur des arguments fondés, comme nous l'explique le Pr Patrick Tounian.

  • Jusqu’à 1 an, il est indispensable de poursuivre la consommation de lait infantile avec un lait de suite ou 2e âge. Il est étudié pour répondre aux nouveaux besoins de son organisme en plein développement, en évitant toute carence alimentaire…
  • Si vous choisissez le moment de la diversification alimentaire pour sevrer votre bébé, il se peut que vous rencontriez quelques difficultés à lui faire accepter le biberon. Votre bébé a besoin d’un peu de temps pour s’adapter, c’est bien normal. Pourtant, il est vrai que certains bébés, sevrés vers 5 à 6 mois, préfèrent passer directement à la cuillère et à la timbale.

Un bon équilibre en calcium et protéines

  • Le calcium est indispensable à la minéralisation des os, les protéines à la croissance des tissus… Or, la diversification peut en diminuer les apports au moment où votre bébé en a le plus besoin. Le lait de suite est donc encore enrichi par rapport au lait 1er âge.

Une source d’acide linoléique

  • Très digeste, car sa composition privilégie les matières grasses végétales, le lait de suite contient cinq fois plus d’acide linoléique – indispensable à la maturation cérébrale – que le lait de vache.

Une mine de fer

    • Votre bébé ne mangeant pas encore beaucoup de viande, c’est entre 6 et 12 mois qu’il risque une carence en fer (avant 6 mois, il bénéficie des réserves acquises durant la grossesse, sauf s’il est né prématuré). Le lait de suite est vingt fois plus riche en fer que le lait de vache, et son fer dix à quinze fois mieux absorbable par l’organisme de votre tout-petit. 500 ml de lait de suite par jour couvrent 70 % de ses besoins, le reste étant assuré par la diversification.
    • Lorsqu'un enfant manque de fer, il mange moins, il est fatigué et plus sujet aux infections.
    • Une étude* a révélé que 59% des enfants de 1 à 3 ans, nourris au lait de vache classique, n'avaient pas suffisamment d'apport en fer.
      • S’il est possible de compenser le déficit du lait de vache en vitamine D et en acides gras essentiels par une supplémentation médicamenteuse et une alimentation enrichie en huiles végétales, c’est plus difficile pour le fer !
      • Entre 1 et 3 ans, votre enfant a besoin de 7 mg de fer par jour. Il faudrait, pour atteindre cet objectif, qu’il mange plus de 100 g de viande, poisson ou œuf ou qu’il avale 20 g de boudin noir ou 100 g de foie de veau quotidiennement... Mission impossible !
      • A 1 an, sa ration en protéines se résume à 20 g par jour ! 500 ml de lait de croissance peuvent lui assurer 100 % de ses besoins quotidiens en fer. Il contient entre 20 et 30 fois plus de fer que le lait de vache.
      • "Le consensus général pédiatrique estime le lait de croissance indispensable pour assurer les besoins en fer du jeune enfant et en recommande l’utilisation jusqu’à 3 ans", ajoute Patrick Tounian.
      • Si vous craignez pour votre budget, sachez qu'il vous coûtera en moyenne 9 € de plus par mois.

      Frédérique Odasso

      ©Enfant.com

http://www.enfant.com

Pas de lait végétal pour les nourrissons

Date de publication : 11/09/2015 à 16:57
(0)

Le lait végétal, souvent à la noisette ou aux châtaignes, ne constitue pas un repas suffisant pour un nourrisson. Explications.

Entre 0 et 1 an, bébé subit une croissance très rapide : son poids est multiplié par 3, sa taille augmente de presque 50% et son cerveau qui pèse 300/400g à la naissance va atteindre 1kg. Et pour que cette croissance se déroule bien, un nourrisson a besoin d'un certain nombre d'apports rappelle le magazine Science et Avenir, en citant un communiqué de la  Société francophone nutrition clinique et métabolisme.

Un allaitement exclusif jusqu'à 6 mois complété par la suite par d'autres aliments convient parfaitement à bébé. Dans le cas où ce dernier n'est pas allaité, une préparation spéciale jusqu'à 5/6 mois puis une préparation qui ajoute d'autres aliments suffit également. 

Mais il faut éviter le lait végétal, qui provoque une pénurie d'apports énergétiques, lipidiques et protéiques ainsi qu'une teneur en calcium inadaptée.

Une malnutrition qui peut être très grave

Il existe de nombreuses sorte de laits végétaux : soja, riz, amande, châtaigne, quinoa, etc. Selon l'Agence Nationale Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, "plusieurs signalements de cas graves [de malnutrition] chez des enfants de moins d’un an ont été réalisés" par des parents qui pensaient bien faire.

"L’analyse des compositions nutritionnelles de ces produits montre qu’ils ne sont pas adaptés aux besoins des nourrissons", rappelle l'Anses. Le Dr Beatrice Dubern précise que chez le nourrisson, "toute insuffisance d’apport en énergie, protéines, lipides, minéraux, vitamines ou oligo-éléments aura des répercussions sur la croissance et le développement cérébral". Ces répercussions pouvant aller jusqu'au décès de l'enfant.

Souvent, les parents donnent des laits végétaux quand le nourrisson fait une intolérance au lait de vache. Le médecin peut dans ce cas là préconiser des préparations à base de protéines végétales, "mais il s’agit toujours de préparations spécialement formulées pour couvrir les besoins des nourrissons", précise l'Anses.

Magicmaman.comhttp://www.magicmaman.com/

2022  Presqu'île Nounous   globbers joomla templates