Critères d'agrément d'une assistante maternelle

Le métier d’assistante maternelle est un métier gratifiant mais exigeant : certains critères d’agrément sont absolument incontournables pour devenir assmat. Ils seront détaillés lors de la réunion d’information organisée par le Conseil Général de votre département.

 
 
Ces critères d’agrément sont en principe identiques dans tous les départements car ils sont définis depuis 2012 par le référentiel national d’agrément des assistants maternels . Ce document détaille, entre autres, les capacités et compétences qui vous seront nécessaires pour exercer le métier d’assistante maternelle, et les conditions matérielles de l’accueil qui sont indispensables.
 

Il est vivement recommandé de lire ce référentiel à plusieurs reprises avant de faire sa demande d’agrément.

 

Quels sont les critères d’agrément d'une assistante maternelle ?

1-Votre logement

Pour être candidate à l’agrément d’assistante maternelle, votre logement doit répondre à un certain nombre de critères : dimensions, état du « lieu d’accueil », organisation de l’espace mais aussi environnement autour de votre habitation seront autant de critères étudiés par la PMI lorsqu’elle examinera votre demande d’agrément.

En raison du risque élevé d’accidents domestiques avec les enfants accueillis, vous devrez également sécuriser votre logement et ses environs.

 

2-Votre motivation pour ce métier

 C’est évidemment un important critère d’évaluation de votre demande d’agrément. Pour vous accorder l’agrément, il faut que la PMI soit persuadée que vous avez envie de faire ce métier !

Réfléchissez y bien et exprimez-la dès la réunion d’information, en termes choisis.

Voir notre fiche sur les Motivations pour devenir assmat

 

3-Vos capacités et compétences

Ces capacités seront évoquées lors de la visite de la puéricultrice de la PMI à votre domicile.

Seront notamment évaluées vos :

– capacités d’organisation,
– capacités éducatives et pédagogiques,
– capacités de communication (avec les enfants et les parents)
– et votre maîtrise de la langue française, notamment à l’oral.

Votre contexte familial sera aussi évoqué : il faut qu’il soit « compatible » avec un agrément.

 

4-La connaissance du métier d’assistante maternelle

 Avant d’embrasser une carrière d’assistante maternelle, il faut savoir ce que ça implique : rôle, responsabilités, etc. C’est pourquoi les personnes qui étudieront votre demande d’agrément vous poseront des questions sur le métier d’assistante maternelle, et ce que vous en savez.

Les PMI recherchent des solutions d’accueil pérennes pour les parents : vérifier que vous savez exactement dans quoi vous vous engagez diminue pour eux le risque que vous changiez d’avis dans 6 mois et renonciez à être assistante maternelle !

 

Les éléments de refus immédiat

 

Certains éléments conduiront à un refus immédiat de la PMI, qui n’examinera même pas votre demande d’agrément :

– la possession d’un chien réputé dangereux (catégorie 1 ou 2),
– le fait que vous soyez hébergée (par la famille ou des amis), et ne viviez donc pas dans un logement dont vous êtes propriétaire ou locataire
– l’existence de condamnations judiciaires de personnes de votre foyer incompatibles avec l’accueil d’un enfant
– la présence dans votre foyer d’au moins 6 mineurs à charge ou de 3 enfants de moins de 3 ans

Vous pensez remplir tous les critères et êtes vraiment motivée par ce métier ? Super, alors lancez-vous !

 

 

premieres etapes pour devenir ass mat

vous poser des questions !

Demandez-vous aussi quel type d'assmat vous souhaitez être : nounou-gâteau ou pédagogue hors pair, spécialiste des cadeaux de fête des mères ou du ménage écologique... Quels seront vos principes éducatifs ? Quelle sera l'organisation de vos journées ? Comment allez-vous gérer les relations avec les parents ?

Devenir assistante maternelle : pourquoi et pourquoi moi ?

C‘est un des critères principaux d’évaluation de votre demande d’agrément d’assistante maternelle. C’est une question tellement importante d’ailleurs qu’elle figure dans le dossier de demande d’agrément.

 

Quelles sont vos motivations pour devenir assistante maternelle ?

 
 
 

Pourquoi cette question sur vos motivations à devenir assmat ?

 
Motivations pour devenir assistante maternelle

Vous vous demandez peut être pourquoi la PMI vous interroge sur vos motivations pour devenir assistante maternelle, en quoi ça les regarde ?

 

Il y a plusieurs raisons à cela, qui sont importantes à comprendre pour formuler votre réponse :

  • être assistante maternelle est un métier exigeant, très exigeant. Il demande à la fois des qualités de patience et de tolérance avec les enfants, un dynamisme et une énergie à toute épreuve (car les enfants, eux, ne manquent pas d’énergie), une capacité à se former aux règles juridiques et administratives, une disponibilité que peu de métiers demandent, un sens de l’organisation sans faille, etc le tout pour un salaire qui est très variable et des horaires très élastiques. Bref dans votre parcours d’assmat, vous vous heurterez forcément à des obstacles que seule une motivation « béton » permettra de surmonter, et les personnes de la PMI le savent bien. Etre assistante maternelle doit être une vraie vocation, pas juste une idée en l’air.
  • la PMI souhaite que vous exerciez ce métier de façon pérenne, et que vous n’abandonniez pas au bout de 6 mois. Or si vos motivations pour devenir assistante maternelle ne sont pas les « bonnes » ou sont trop légères, vous allez rapidement changer de métier et aurez fait perdre du temps et de l’argent à tout le monde : PMI, Conseil Général, etc. Sans parler des parents qui vous auront confié leur enfant et que vous laisserez tomber à ce moment-là
  • enfin la PMI veut vérifier que vous avez compris qu’être assistante maternelle est un vrai métier, et non pas une solution de garde pour vos propres enfants ou une solution pour rester chez vous toute la journée. Les enfants accueillis devront toujours passer en priorité devant vos propres enfants. La PMI a ainsi l’assurance que vous vous comporterez en véritable professionnelle de la petite enfance.

Et oui, se poser toutes ces questions sur le métier d’assmat et y répondre fait aussi partie du « comment devenir assistante maternelle« .

 

Les fausses bonnes motivations pour devenir assistante maternelle

 

Quand on a compris cela, il devient évident qu’il faut bannir un certain nombre de motivations de votre argumentaire, même si ces raisons vous ont aussi incité à devenir assistante maternelle :

  •  » je ne trouve pas de travail dans ma région »
  •  » la garde de mes enfants était plus élevée que mon ancien salaire alors être assmat me permet de faire d’une pierre deux coups : avoir un salaire ET économiser sur la garde d’enfants »
  •  » c’est mieux payé qu’un travail en usine »
  •  » n’ayant pas de diplômes, je ne peux faire que ce métier »
  •  » je n’ai pas de solution de garde pour mes enfants »
  •  » je veux un compagnon de jeux pour mon enfant »
  • et même le classique « j’aime les enfants » si vous ne savez pas expliquer davantage en quoi ce que vous aimez chez les enfants et en quoi cela vous incite à devenir assmat (certaines aiment les fleurs et ne deviennent pas fleuriste pour autant) etc.
 

Comment exprimer ses propres motivations pour devenir assistante maternelle ?

 

Alors comment faire pour exprimer vos vraies motivations pour ce métier d’assmat ?

 

Soyez avant tout sincère : pourquoi devenir assistante maternelle ?

 

Le plus important est d’exprimer vos réelles motivations, celles qui vous sont personnelles.
N’essayez pas de réciter quelques phrases toutes faites trouvées sur des forums : soyez sincère, restez vous-mêmes. La puéricultrice de la PMI saura très bien juger si ce n’est pas le cas.
Peu importe ensuite si la façon que vous avez d’exprimer vos motivations est aussi très « personnelle ».

"Suis-je faite pour devenir assistante maternelle agréée ?" - les questions à se poser

Voici quelques questions à vous poser avant de faire votre demande d'agrément !

15 questions à se poser sur votre motivation pour le métier d'assistante maternelle

Pas toujours facile, même si on est ultra-motivée depuis l'âge de 8 ans, d'exprimer clairement sa motivation pour le métier d'assistante maternelle !

Et pourtant vous allez en avoir besoin à plusieurs reprises dans le processus d’agrément, notamment parce que c’est un des critères d’évaluation de votre demande d’agrément. Et oui : avant de vous demander comment devenir assistante maternelle, il faut se demander … pourquoi devenir assistante maternelle !

Voici quinze questions à vous poser pour vous y aider.

Motivation pour le métier d'assistante maternelle

Motivation pour le métier d’assistante maternelle

Alors prenez un papier, un crayon et répondez à ces questions en écrivant tout ce qui vous passe par la tête : vous ferez le tri après !

– Pourquoi préférez-vous exercer le métier d’assistante maternelle plutôt qu’un autre (par exemple plutôt que le vôtre avant la demande d’agrément, ou plutôt qu’un autre métier avec des enfants type auxiliaire de puériculture) ?
– Pour vous, que représente cette profession ? Quel est son rôle dans la société, son utilité ?
– Qu’est-ce qui vous déplaisait dans votre ancien métier et que vous pensez ne pas retrouver dans le métier d’assistante maternelle ?
– Pourquoi préférez vous être assistante maternelle, travailler à votre domicile plutôt que de travailler en crèche ?
– Qu’est ce qui fait que vous aurez encore envie d’exercer ce métier dans 5 ans ?
Et quand vos propres enfants auront grandi et quitté la maison ?
– Puisque la petite enfance vous attire, pourquoi ne pas avoir fait d’études dans ce domaine ?
– Depuis combien de temps désirez-vous être assistante maternelle ? Quel a été le déclencheur de cette envie ?
– Quelles activités aimez-vous faire avec les enfants et pour quelles raisons ? Quels moments aimez-vous personnellement partager avec des jeunes enfants ?
– En quoi ce métier vous aidera à concilier vie familiale et vie professionnelle ? Et surtout en quoi ce ne sera PAS le cas ?
– Placeriez vous votre enfant chez une assistante maternelle agréée si vous deviez travailler à l’extérieur de votre domicile (ou l’avez vous fait si vous avez des enfants) ? Pourquoi ?
– Vous connaissez tous les inconvénients du métier (notamment salaire très variable et pas toujours élevé, horaires à rallonge, parents pas toujours faciles à gérer, etc.). Par quoi est-ce compensé pour vous ?
– Si votre voisine ou votre meilleure amie était assistante maternelle, qu’envieriez-vous dans son métier ?
– Connaissez-vous des assistantes maternelles ? Quelles sont leurs motivations à votre avis ?
– Quelles actions avez-vous déjà effectué qui montrent votre motivation et votre intérêt pour le métier ? Quels indices cela vous donne t’il sur vos motivations ? (ex : si vous avez dévoré tous les livres de la bibliothèque municipale sur le développement de l’enfant, c’est sans doute le fait d’aider l’enfant donc son développement psychomoteur qui vous motive…)

Surtout, ne cherchez pas les réponses sur Internet : il n’y en a évidemment pas de toutes faites, il faut trouver les réponses qui vous conviennent et sont sincères.

Faites ensuite le tri dans tout ce que vous avez écrit et sortez-en vos deux-trois motivations principales (inutile d’en avoir plus). Exprimez-les avec vos mots : il faut vous approprier leur formulation pour ne pas « bégayer » le jour de la visite de la PMI à votre domicile, et ne plus savoir quoi dire.

http://devenirassmat.com/

Une assistante maternelle dévoile les facettes de son métier à Nice

Publié le mardi 08 septembre 2015 à 17h41  - 1

Assistante maternelle : un cocon pour garder - 30298501.jpg

« Assistante maternelle et crèche, deux modes de garde complémentaires » selon Sabrina qui exerce son métier avec les tout-petits depuis 18 ans.S.C.

 
 
 

Si le métier est devenu plus précaire, Sabrina l’exerce avec la même passion depuis 18 ans. Et elle défend sa profession contre les clichés et les préjugés. Rencontre...

Elle ne lâche pas Romain et Candice des yeux. Hauts comme trois pommes, ils grimpent sur le toboggan, s'aventurent dans l'herbe. Et Sabrina Giannini, assistante maternelle, veille au grain.

18 ans que ça dure. Alors, elle connaît le métier sur le bout des doigts.

"C'est très enrichissant de s'occuper des tout-petits. J'ai toujours aimé ça, j'ai passé un CAP petite enfance, le BAFA. Puis, quand j'ai eu ma fille, j'ai sauté le pas."

Elle fait une demande d'agrément au conseil général. Et commence dans ce métier qu'elle défend avec enthousiasme.

"Les reportages régulièrement diffusés à la télé sur des nounous en région parisienne, nous font un tort considérable. On montre des dames qui ont des tas d'enfants, ne sont pas pro."

Son regard s'assombrit.

"Un accueil plus familial pour les petits"

"Quand des jeunes parents viennent me rencontrer pour me confier leur bébé, je ne vous dis pas le travail pour les rassurer après de tels documentaires. La confiance, c'est la base. Si les papas et mamans sont sereins, alors l'enfant le sera aussi."

Elle s'interrompt. Appelle Candice, 19 mois. "Viens manger ton biscuit ici avant de faire du toboggan", lance-t-elle à la fillette qui la rejoint et s'assied tranquillement sur un tapis de sol au motif coccinelles.

De 8 heures à 18 h 30, Sabrina est sur le pont.

Une journée rythmée par des jeux organisés chez elle, puis sortie au jardin de 9 h 30 à 11 h 30.

"On s'adapte au rythme de l'enfant"

"C'est important pour la socialisation, le développement de la motricité. Ici, ils apprennent à vivre avec les autres. C'est un moment de vie collective, protégée. Puis on rentre à la maison, pour déjeuner vers 12 h 30 et après Romain et Candice font la sieste."

Un moment de répit qui dure 1 heure. Parfois moins ou plus.

"On s'adapte au rythme de l'enfant. Ce qui est beaucoup plus difficile dans le cas des crèches. En collectivité, il faut suivre le groupe."

Et Sabrina de poursuivre sur cette opposition entre assistante maternelle et crèche.

"C'est dommage cette concurrence. En fait, selon les âges et les enfants, ce sont des modes de garde plus ou moins adaptés. Donc nous sommes complémentaires."

Elle souligne, pour les touts-petits, la souplesse et l'aspect "familial" des assistantes maternelles.

"C'est un accueil plus cocon, qui correspond bien aux petits jusqu'à 18 mois. Mais, certains parents préfèrent la crèche car ils ne veulent pas que leur enfant s'attache à une seule personne. C'est un choix très personnel."

Elle regrette cependant quand les familles renoncent pour des raisons financières.

"Comme la crèche tient compte des ressources des parents, pour les personnes aux revenus modestes l'assistante maternelle revient plus cher. Mais au-delà d'un certain niveau de salaire, nous sommes au même tarif voire un peu en deçà des accueils collectifs", note-t-elle.

A la différence près qu'ils ne touche l'aide qu'après.

"Ce système ne nous avantage pas. Alors que l'assistante maternelle coûte moins cher à la collectivité, puisque nous accueillons les enfants chez nous, il n'y a pas besoin d'investir dans des structures."

Le métier devient précaire

Des crèches qui ont poussé ces dernières années à Nice. Pour rattraper le déficit de places et répondre à la demande des parents, la Ville a mis les bouchées doubles en ouvrant de nouveaux établissements.

Du coup, les parents sont moins nombreux à frapper à la porte des assistantes maternelles.

"Le problème, c'est que le Département continue de délivrer des agréments. Il faudrait peut-être mettre en place un numérus clausus. L'année dernière, j'ai passé deux mois au chômage".

A côté d'elle Christine, une collègue renchérit: "Moi ça a duré un an, ça ne m'était jamais arrivé avant."

Ces assistantes maternelles s'interrogent sur leur avenir. "Pourra-t-on continuer à exercer ce métier qu'on aime?"

2ème étape pour devenir assistante maternelle

aller à la réunion d'information et remplir le dossier d'agrément.

Vous avez à nouveau réfléchi à vos motivations et vous êtes décidée à devenir assistante maternelle.

Oui mais comment fait-on ? Il faut pour cela obtenir un agrément d'assmat.

Cet agrément est délivré différemment selon les départements.
Pour savoir comment cela se passera pour vous, rendez-vous sur le site du conseil général de VOTRE département.
Avec un peu de chance, votre département proposera une réunion d'information sur le métier d'assistante maternelle. Allez-y, vous y apprendrez beaucoup de choses.

La réunion d'information sur le métier d'assistante maternelle

Cette réunion, le plus souvent obligatoire, est aussi une opportunité pour obtenir des conseils sur l'obtention de l'agrément d'assistante maternelle

 
Réunion d'information assistantes maternelle

N’hésitez pas à prendre des notes lors de la réunion d’information sur le métier d’assistante maternelle

Que vous souhaitez savoir comment devenir assistante maternelle ou que vous soyez sûre de vouloir le devenir, la réunion d’information est une étape obligatoire.

Elle permet en effet de bien comprendre le rôle de l’assistante maternelle, ses responsabilités et ainsi de vous assurer qu’il correspond à ce que vous aviez imaginé. Elle permet aussi de vérifier que vous répondez bien aux critères d’agrément, afin de ne pas poser votre candidature pour rien.

Les Conseils généraux de presque tous les départements organisent ce type de réunions, parfois même en deux temps (deux réunions), dans les PMI de votre secteur, les centres d’action sociale … Cette réunion, animée par une puéricultrice de la PMI, ou par une psychologue, est quasiment toujours obligatoire pour obtenir le fameux dossier d’inscription, première étape vers le métier d’assistante maternelle.

Ces réunions sont non seulement l’occasion d’en apprendre plus sur votre futur métier, mais aussi de poser toutes les questions sur l’agrément, l’accueil, etc.

Comment connaître la date de la réunion d’information ?

Dans certains départements, il vous faut envoyer une « lettre de motivation » pour expliquer pourquoi vous souhaitez devenir assistante maternelle, afin de recevoir par courrier la lettre de convocation à cette réunion d’information.

ATTENTION : cette lettre sera conservée par la PMI, écrivez-la avec soin car des motivations formulées maladroitement (« je veux faire ce métier parce que je n’ai personne pour garder mes enfants ») pourront vous desservir par la suite auprès de la PMI.

Dans d’autres départements, les dates sont disponibles sur simple appel auprès du Conseil Général, de la PMI ou sur le site Internet du département.

Comment se déroule la réunion d’information ?

Même si elle n’est pas toujours obligatoire, il est fortement conseillé d’assister à la réunion d’information avant de faire votre demande d’agrément d’assistante maternelle.
En effet vous vous posez sûrement des questions sur le métier d’assistante maternelle, ses contraintes, ses joies, sur les aspects légaux et administratifs de ce métier, etc : les animateurs de la réunion sauront y répondre.

Assister à cette réunion vous permettra de plus de connaître les critères d’agrément d’assistante maternelle propres à votre département : faut-il par exemple sécuriser sa maison avant la visite de la puéricultrice de la PMI ? Les lits parapluie sont ils autorisés dans votre département ? etc.

Vous pourrez aussi vous renseigner sur l’offre et la demande en garde d’enfants dans votre secteur, afin d’anticiper sur la difficulté (ou non) à trouver des enfants à accueillir : s’il y a déjà beaucoup d’assmat dans votre secteur, et peu de demandes de garde d’enfants, vous pourrez d’ores et déjà réfléchir à une façon de vous différencier par exemple.

La réunion se déroule en général de la façon suivante : 

  • Elle débute par un tour de table, où chacun se présente, explique brièvement son parcours, ses motivations, etc.
  • Puis les animateurs font une présentation détaillée du métier d’assistante maternelle, ses responsabilités, ses tâches. Les animateurs soulignent le nécessaire professionnalisme que ce métier implique. Les assistantes maternelles sont des professionnelles de la petite enfance, pas des mamans qui n’ont pas trouvé d’autre métier pour rester à la maison et garder leurs enfants.
  • Ensuite les aspects légaux du métier d’assistante maternelle sont présentés : rémunération des assistantes maternelles, congés payés, horaires, etc.  Souvent les animateurs insistent sur les aspects difficiles de ce métier, afin de décourager les candidates peu sérieuses : l’amplitude horaire de travail importante, l’isolement parfois ressenti par les assistantes maternelles, le salaire très variable, les congés payés limités, l’invasion du logement par la vie professionnelle de l’assmat, etc
  • Puis seront évoqués les points fondamentaux permettant à une candidate d’être agréée : quelles sont les motivations pour devenir assistante maternelle des unes et des autres, y’a t’il des critères particulier pour le logement, comment faut-il sécuriser le logement, quelles sont les assurances obligatoires, etc.
  • La procédure d’agrément sera ensuite détaillée :
    • Le remplissage et l’envoi du dossier de demande d’agrément (avec les documents nécessaires, notamment certificat médical et extrait de casier judiciaire)
    • Pour certains départements, la convocation auprès du médecin de la PMI pour une 1ere évaluation
    • La visite d’évaluation à domicile (parfois, les visites)
    • La réponse du Conseil général par courrier
    • La formation de 120 heures, dont 60h sont à effectuer avant l’exercice de la profession
    • L’attestation d’agrément reçue ensuite par courrier
  • Les puéricultrices évoquent ensuite les besoins en accueil d’enfants par secteur du département ou de la commune, afin là encore de décourager l’installation des assmat dans des secteurs déjà saturés ou au contraire d’encourager celles qui songent à s’installer dans des zones en pénurie d’accueils
  • A la fin de la réunion, des dossiers de demande d’agrément sont distribués ou mis à la disposition des candidates.

Généralement en fin de réunion a également lieu une session de questions-réponses. Profitez-en : c’est une opportunité unique pour obtenir des conseils sur l’agrément.

Une fois les renseignements pris, reste à remplir et renvoyer le fameux dossier de demande d'agrément d'assistante maternelle !

La demande d'agrément

Où la trouver et comment la remplir ?

Vous vous apprêtez à remplir la demande d’agrément d’assistante maternelle ? Quelles sont les informations à donner et les pièces à fournir pour franchir cette étape avec succès et devenir assistante maternelle ? Comment faut-il remplir le dossier ? Nos conseils et astuces.

Le dossier de demande d’agrément est constitué de deux parties :
– un formulaire de demande d’agrément, à remplir avec soin
– des pièces justificatives à fournir, afin de prouver que vous êtes apte à devenir assistante maternelle.

Le formulaire de demande d’agrément d’assistante maternelle

Où trouver ce formulaire de demande d’agrément ?

Demande d'agrément CERFA

Le formulaire de demande d’agrément d’assmat

La demande d’agrément doit être effectuée à l’aide de l’imprimé Cerfa n°13394*02, seul imprimé officiel le permettant.

Ce formulaire est la plupart du temps remis à l’issue de la réunion d’information sur le métier d’assmat.
Vous pouvez également vous le procurer sur le site internet Service-public.fr.

Ce formulaire sera à remplir plusieurs fois dans votre vie d’assistante maternelle car il sert pour :

  • Une première demande d’agrément, pour exercer le métier d’assistante maternelle à votre domicile
  • Une demande de renouvellement d’agrément (l’agrément n’est délivré que pour 5 ans)
  • L’exercice en maison d’assistantes maternelles (ou crèche familiale).

Complétez le avec soin et de manière lisible : utilisez un stylo foncé, écrivez si possible en majuscules, et n’hésitez pas à le réimprimer et à tout recommencer si vous avez fait des ratures.

Ne remplissez que les parties qui vous concernent.

Les pièces à fournir dans le dossier de demande d’agrément

Bon à savoir : aucune lettre de motivation, ni CV ne sont nécessaires pour ce dossier.

documents demande d'agrément

Remplir la demande d’agrément n’est pas toujours facile

Avec votre dossier de demande d’agrément rempli, vous devez joindre :

  • une photocopie de votre pièce d’identité ou de votre titre de séjour valant autorisation de travail
  • un justificatif de domicile,
  • un extrait de bulletin n°3 de casier judiciaire pour TOUTES les personnes majeures habitant à votre domicile (y compris vos enfants s’ils sont majeurs)
    Vous pouvez le demander directement sur le site du Ministère de la Justice.
    Bon à savoir : le Conseil général demande directement VOTRE extrait du casier judiciaire n°2.
  • un certificat médical de votre médecin traitant, qui atteste que votre état de santé (physique et mental) est compatible avec l’accueil d’enfants
  • une photocopie du carnet de santé ou d’un certificat médical attestant la mise à jour des vaccinations
  • une attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle permettant de couvrir les dégâts corporels causés ou subis par les enfants accueillis.

Une fois le dossier rempli, vous devez l’envoyer (avec les documents joints) en lettre recommandée avec accusé de réception ou le déposer en mains propres, au Conseil général ou à la PMI. Dans ce dernier cas, n’oubliez pas de réclamer un récépissé attestant de la date de dépôt de votre dossier.

Le dossier est envoyé ? Bravo ! La PMI va prochainement prendre contact pour visiter votre domicile et s'entretenir avec vous de votre futur métier. 

 

2019  Presqu'île Nounous   globbers joomla templates