Comment se faire obéir sans crier ? En adaptant l'environnement à votre enfant

Ce qui pose problème : Vous râlez parce que Juliette rentre de l'école et étale ses affaires partout dans le salon ? Parce que David met les pieds sur le canapé ?

Le conseil de la coach : « On pense toujours à adapter l'environnement à l'enfant pour qu'il ne se fasse pas mal, mais on oublie de l'adapter pour qu'il soit autonome. Vous ne pouvez pas demander à un enfant de moins de 5 ans de ne pas mettre ses pieds sur le canapé ou le fauteuil car physiquement il ne le peut pas. Gardez donc le vieux canapé tant qu'il est petit, ou mettez un plaid. Idem, assurez-vous que votre fille a bien un porte-manteau accessible dans l'entrée pour y mettre ses affaires. Veillez aussi à ce que la brosse à dents et le gant de toilette soient à la portée de votre enfant pour qu'il puisse faire les choses seul. Cela évitera les conflits ».

Retrouvez Nathalie Boisgrollier sur oze-coaching.fr

Comment se faire obéir sans crier ? En vous octroyant des moments en famille

Ce qui pose problème : Bien que vous tentiez de garder votre calme, vous ne pouvez vous empêcher d'hurler sur Manon quand elle renverse pour la cinquième fois son verre à table...

Le conseil de la coach : « Pour ne pas crier, il faut faire attention à la fatigue des enfants, mais aussi à sa propre fatigue. Je conseille donc une fois par mois ou toutes les 8 semaines de prendre un week-end en famille durant lequel vous ne recevez personne et n'allez pas chez les copains ou faire les courses. Vous cocoonez, traînez en pyjama, faites du bricolage, des jeux de société... Cela vous permettra de vraiment récupérer. »

Comment se faire obéir sans crier ? En employant le « je » et pas le « tu »

Ce qui pose problème : Quand vous vous adressez à Jules, vous employez bien souvent un « tu » accusateur : « Tu fais toujours la tête », plutôt que de penser à utiliser le « je » pour exprimer vos émotions.

Le conseil de la coach : « Apprenez à utiliser le ‘je’ et à employer des mots dynamiques et positifs. Plutôt que de dire ‘tu ne ranges jamais ta chambre’ préférez ‘merci de mettre de l'ordre dans ta chambre, je suis très contente quand je la vois rangée’. Cela vous évitera d'être dans l'agressivité, l'accusation ou la comparaison avec les frères et sœurs. Mettre des étiquettes sur chacun empêche d'instaurer un climat de confiance».

Comment se faire obéir sans crier ? En éradiquant les écrans

Ce qui pose problème : Votre ado envoie des SMS pendant les repas, votre loulou de 8 ans ne veut pas décrocher de son dessin-animé... et vous ne faîtes pas mieux en pianotant sur votre Smartphone !

Le conseil de la coach :  « Coupez les écrans, c'est obligatoire. Pas de télé et pas de téléphone pendant les repas ! Soyez dans le présent, écoutez les gens qui sont autour de la table. Il faut du temps pour échanger et communiquer : il faut être présent à soi et à l'autre pour établir une vraie relation. Si vous ne créez pas de lien et d'échange de qualité, ce que vous direz par la suite n'aura pas d'impact. Au départ, les enfants obéissent par peur, mais avec le temps, cela devient ‘cause toujours’. Il faut donc prendre le temps d'entamer un vrai dialogue ».

Comment se faire obéir sans crier ? En faisant usage du bâton de parole

Ce qui pose problème : Vous êtes tracassée par un problème au boulot et passez vos nerfs sur les enfants. Votre petit dernier est visiblement contrarié par quelque chose qu'il n'arrive pas à exprimer.

Le conseil de la coach : « La technique du bâton de parole est magique. Il s'agit simplement de désigner un objet qui, lorsqu'on le détient, permet de prendre la parole face à un auditoire attentif. Vous pouvez l'utiliser pour répartir les tâches ou exprimer un souci. Cela permet à chacun d'apprendre à communiquer, à écouter, à trouver ensemble une solution pour la mettre en application. C'est toujours plus efficace de fixer des règles tous ensemble que de prendre des décisions arbitraires ».

Comment se faire obéir sans crier ? En utilisant la technique du 1, 2, 3

Ce qui pose problème : Il est l'heure de manger et vous appelez la tribu qui traîne des pieds pour venir à table, ce qui a le don de vous énerver au plus haut point !

Le conseil de la coach : « Imaginez-vous que vous soyez en train de travailler et que l'on vous demande de venir à table dans la minute : ce n'est pas agréable. Employez plutôt la technique très efficace du 1, 2, 3 (on ne demande les choses que 3 fois, la dernière sonnant la sanction). Elle permet de préparer l'enfant et de lui laisser le temps de se mettre en mouvement. Vous lui donnez comme ça une petite chance d'obéir. De manière générale, fixez des règles claires et précises, et faites-les répéter de manière à voir si votre enfant les a bien comprises, et s'il connaît les conséquences au cas où il n'obéirait pas ».

Comment se faire obéir sans crier ? En adoptant le bon ton de voix

Ce qui pose problème : Vous demandez à Louis d'arrêter de faire le pitre, et en même temps, vous riez à moitié de ses bêtises, puis vous remettez à lui crier dessus : attention, vous risquez de perdre toute crédibilité !

Le conseil de la coach : « Avoir le bon ton de voix est très important. Si vous n'êtes pas convaincue de votre demande, il y aura une incohérence entre votre requête et votre état émotionnel, et cela ne pourra pas marcher. Employez un ton ferme et dîtes : ‘merci de ranger ta chambre, je t'ai déjà demandé ce matin de le faire’, c'est mieux que de pleurnicher ou de râler. Restez dans le factuel avec un ton approprié, ce sera beaucoup plus efficace ».

Comment se faire obéir sans crier ? En adaptant bien vos ordres à son âge

Ce qui pose problème : Vous envoyez Emile sous la douche, et vous rendez compte qu'il ne sent pas très bon après s'être soit disant « shampouiné »...

Le conseil de la coach : « Qu'il s'agisse d'une douche ou d'un rangement, accompagnez-les entre 3 et 8, voire 10 ans. Aidez-les au début puis les laissez de plus en plus autonomes. La clef est d'adapter les compétences à chaque âge, et de donner une impulsion aux actions. Par exemple, ‘commence à ranger et je viens t'aider’. A 3 ans, un enfant n'y arrivera pas tout seul et c'est normal ».

Comment se faire obéir sans crier ? En attirant l'attention sur ce qui est permis

Ce qui pose problème : Fais pas ci fais pas ça, ne t'approche pas de la prise, ne joue pas avec ce vase... ces petites phrases ont le don d'attirer encore plus votre loulou vers l'objet dangereux.

Le conseil de la coach : « Plutôt que de lui donner de mauvaises idées, attirez son attention sur ce qui est permis. On dit toujours ‘tu vas te faire mal, ce n'est pas de ton âge’, mais il vaut mieux au contraire valoriser l'enfant, surtout quand il a 3 ou 4 ans. S'il saute sur le canapé, invitez-le à jouer dehors ou à préparer avec vous le repas. A cet âge, il est normal qu'il s'agite, alors il faut que vous lui proposiez une activité alternative ».

Comment se faire obéir sans crier ? En allant jusqu'au bout de la punition

Ce qui pose problème : Votre conjoint a puni Raphaël, et vous trouvez qu'il y est allé un peu fort. Vous levez la punition.

Le conseil de la coach : « Il faut que vous alliez au bout de la punition énoncée. C'est toujours au parent qui a donné la punition de la lever. Il ne faut jamais vous désavouer devant les enfants, sous peine de perdre toute autorité. Cela ne vous empêche pas de discuter par ailleurs quand vous êtes seuls. La cohérence entre les adultes est essentielle ».

http://www.magicmaman.com/